la préinscription est maintenant ouverte: Rejoignez-nous à Vancouver, au Canada, dans le cadre de l’IMPAC5 !

« Nous nous sommes engagés à redoubler d’efforts pour protéger la biodiversité de nos océans et soutenir la durabilité des communautés côtières »

Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) est un chef de file à l’échelle nationale et internationale lorsqu’il s’agit de l’avancement, de la communication et de l’application des connaissances scientifiques permettant de s’attaquer aux enjeux environnementaux les plus pressants.

Des macareux, îles Scott, Colombie-Britannique, Canada Photo : Sabine Jessen
Des macareux, îles Scott, Colombie-Britannique, Canada Photo : Sabine Jessen

Environnement et Changement climatique Canada est le ministère responsable de contrer les menaces que pose la pollution, de surveiller les conditions de l’eau et du climat, de conserver et de restaurer l’environnement naturel du Canada, d’appliquer les lois environnementales et de tirer profit des débouchés économiques de la lutte contre les changements climatiques.

Environnement et Changement climatique Canada travaille en partenariat avec les provinces, les territoires, les peuples autochtones, la communauté scientifique et d’autres intervenants pour protéger et conserver le patrimoine naturel du Canada de façon à garantir un environnement propre, sûr et durable pour les générations présentes et futures.

Patrimoine naturel du Canada : la protection de notre nature

Pour faire face à la croissance démographique, à l’urbanisation, au développement industriel et aux changements climatiques mondiaux, le Canada a établi des objectifs nationaux et internationaux en matière de biodiversité pour protéger 30 % de ses terres et de ses océans d’ici 2030. Pour appuyer ces objectifs, un investissement sans précédent de 1,35 milliard de dollars était inclus dans le budget de 2018 du gouvernement du Canada pour soutenir le travail réalisé en collaboration avec d’autres gouvernements, des groupes autochtones, des organisations à but non lucratif et d’autres intervenants.

Apprenez-en davantage sur le patrimoine naturel du Canada

Réserves nationales de faune

En vertu de la Loi sur les espèces sauvages du Canada, ECCC crée et gère des réserves nationales de faune pour conserver les espèces sauvages et créer des occasions de recherche et d’interprétation. 

Le Ministère applique une approche écosystémique pour la gestion et la planification des réserves nationales de faune. Cet écosystème inclut 55 réserves nationales de faune au Canada, qui protègent plus de 2,1 millions d’hectares d’habitat, dont plus de 1,5 million d’hectares d’habitat marin.

À la demande d’organisations inuites au Nunavut, trois réserves nationales de faune ont été établies sur l’île de Baffin en 2010 en vertu de la Loi concernant l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut. Elles protègent 4 490 km2 de milieux et d’habitats marins du Nunavut pour diverses espèces de poissons, d’oiseaux de mer et de mammifères marins, y compris d’importantes concentrations de bélugas et de baleines boréales.

En juin 2018, la Réserve nationale de faune en milieu marin des îles Scott a été la première zone marine protégée établie en vertu de la Loi sur les espèces sauvages du Canada. Elle comprend cinq îles et les eaux marines environnantes situées au large de la pointe nord-ouest de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique. Les îles Scott font partie des écosystèmes marins les plus diversifiés de la côte du Pacifique au Canada.

Pour plus de renseignements sur les réserves nationales en milieu marin du Canada :

Nunavut
Nunavut, Canada Photo : Sabine Jessen